rationnel


rationnel

rationnel, elle [ rasjɔnɛl ] adj. et n. m.
• 1120 « doué de raison » (âme); lat. rationalis
I( raison, I)
1(XIIIe) Qui appartient à la raison, relève de la raison (I). Activité rationnelle. raisonnement. La pensée rationnelle. Donner des motivations rationnelles à ses actes. Attitudes rationnelles et attitudes passionnelles. Connaissance rationnelle et connaissance révélée.
Qui provient de la raison et non de l'expérience. « L'idée de nombre est rationnelle » (H. Delacroix). (XVIIIe) Mécanique rationnelle : ensemble des questions de mécanique étudiées d'une manière déductive, mathématique.
2(1836) Conforme à la raison, au bon sens. raisonnable, sensé; judicieux. Comportement rationnel. Conclusion rationnelle.
Fait avec méthode, élaboré après réflexion dans le souci d'un gain d'efficacité. Organisation rationnelle du travail. rationalisation. Méthode rationnelle. Une installation plus rationnelle. fonctionnel.
Qui raisonne avec justesse. Esprit rationnel. 2. logique.
3 N. m. Ce qui est conforme à la raison. Le réel et le rationnel. « Les efforts d'un esprit élevé pour concilier le rationnel et le révélé » (Duhamel).
II(1549; raison, II, 3o) Math. Entier rationnel : nombre entier, positif ou négatif. ⇒ relatif. Nombre rationnel (opposé à incommensurable et à transcendant) ,qui peut être mis sous la forme d'un rapport entre deux nombres entiers. L'ensemble des nombres rationnels. Les nombres rationnels et les nombres incommensurables forment les nombres réels. Alg. Expression rationnelle, ne comprenant pas de radicaux. ⊗ CONTR. Empirique, irrationnel, passionné; déraisonnable. Mystique.

rationnel nom masculin Ce qui est rationnel. ● rationnel, rationnelle adjectif (bas latin rationalis, du latin classique ratio, -onis, raison) Propre à la raison : Principes rationnels. Qui est conforme à la raison, repose sur une bonne méthode : Organisation rationnelle du travail. Qui paraît logique, raisonnable, conforme au bon sens ; qui raisonne avec justesse : Un esprit rationnel.rationnel, rationnelle (expressions) adjectif (bas latin rationalis, du latin classique ratio, -onis, raison) Fraction rationnelle à une indéterminée, élément du corps des fractions, noté K(X), de l'anneau K[X] des polynômes à une indéterminée. Nombre rationnel ou rationnel (nom masculin), élément de l'ensemble Q. (→ Q.) ● rationnel, rationnelle (synonymes) adjectif (bas latin rationalis, du latin classique ratio, -onis, raison) Qui est conforme à la raison, repose sur une bonne...
Synonymes :
- méthodique
- sensé
Contraires :
- expérimental
Qui paraît logique, raisonnable, conforme au bon sens ; qui raisonne...
Synonymes :
- conséquent
- géométrique (vieux)
Contraires :
- déraisonnable
- fou
- incohérent
- loufoque (familier)
- saugrenu (familier)

rationnel, elle
adj.
rI./r
d1./d Fondé sur la raison. Connaissance rationnelle.
d2./d Conforme à la raison, au sens commun. Un choix rationnel.
|| Mod. Bien conçu et pratique. Des rangements rationnels.
d3./d ECON Comportement rationnel, fondé sur un calcul ou un modèle économique.
rII./r MATH Nombre rationnel ou fractionnaire, qui peut s'exprimer sous la forme d'un rapport de deux entiers. Le corps Q des nombres rationnels: V. nombre.

⇒RATIONNEL, -ELLE, adj.
A. — 1. a) Qui appartient à la raison, relève de la raison. Activité rationnelle; attitude, motivation, pensée rationnelle; logique rationnelle. Quand on aborde le côté mystique des choses, on ne saurait trop user de toutes les armes de la raison (...). Distinguons bien d'abord les moyens rationnels des sentimentaux (BREMOND, Poés. pure, 1926, p. 164). Marx n'a pas assez de railleries pour l'optimisme rationnel des bourgeois. Sa raison, nous le verrons, est différente (CAMUS, Homme rév., 1951, p. 241). V. option ex. de Gilson:
1. La magie était vaincue, du moment que la terre et le mouvement rectiligne obtenaient la même dignité ontologique et épistémologique que le ciel et le mouvement circulaire. Auparavant, les hommes ne pouvaient en effet espérer de parer aux situations émotives par des inventions et des conduites rationnelles; la raison tout entière s'aliénait alors dans le comportement de transposition, que nous nommions magie.
J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 224.
[P. oppos. à révélé, sensible, surnaturel] Connaissance rationnelle; évidence rationnelle. Où la révélation surnaturelle finit, la révélation rationnelle commence (PROUDHON, Confess. révol., 1849, p. 68). Leur connaissance mystique, leur contemplation se distingue, et de la connaissance rationnelle et de la sensible (BREMOND, Hist. sent. relig., t. 4, 1920, p. 551).
b) [P. oppos. à expérimental] Qui est fondé sur la raison, qui provient de la raison; qui procède par un raisonnement logique indépendant de l'expérience. Idée rationnelle; nécessité rationnelle; philosophie rationnelle. Mais il y a d'autres sciences [que les sciences naturelles] où l'homme joue un bien plus grand rôle; on les appelle sciences rationnelles, parce qu'elles sont l'œuvre de la raison humaine (COUSIN, Hist. philos. mod., t. 1, 1846, p. 276). V. architectural ex. de Ricœur:
2. On persiste à poser le dilemme de l'empirisme pur et d'une raison qui trouverait en elle-même son propre contenu, qui à partir d'une vérité initiale (...) déroulerait une chaîne de propositions, cela grâce à sa seule spontanéité interne. Je crois qu'il faut absolument refuser cette alternative. Tout d'abord que faut-il penser de cette génération purement rationnelle? Je suis convaincu que lorsqu'on souhaite la possibilité d'une telle génération, on reste dominé par l'idée du mécanisme...
G. MARCEL, Journal, 1914, p. 74.
Mécanique rationnelle. Mécanique reposant sur une méthode déductive, sur un raisonnement mathématique. L'hydrodynamique est la partie de la mécanique rationnelle qui traite du mouvement des fluides; l'application des principes de cette science à l'art de conduire les eaux et de les faire servir à mouvoir les machines, se nomme hydraulique (POISSON, Mécan., t. 2, 1811, p. 443). La mécanique rationnelle classique peut sembler éventuellement reposer sur quelques postulats mais elle est absolument insuffisante dans le monde corpusculaire où joue la mécanique ondulatoire créée par M. Louis de Broglie (Gds cour. pensée math., 1948, p. 466).
2. a) Conforme à la raison, à la logique, au bon sens. Choix rationnel; hypothèse rationnelle; organisation rationnelle; dire qqc. de rationnel. Shelley n'admirait pas les chevaliers errants: leur conduite n'était pas rationnelle (MAUROIS, Ariel, 1923, p. 69). La morale chrétienne exige de l'homme qu'il vive une vie parfaitement rationnelle (GILSON, Espr. philos. médiév., 1931, p. 212). [Descartes] va refaire toute la nature, et le voici qui, pour la rendre rationnelle, déploie une étonnante fécondité d'imagination (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 232).
[En parlant d'une pers.] Qui raisonne avec justesse, agit méthodiquement. Jusque dans ses passions, il [Guizot] est et restera rationnel (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 1, 1861, p. 85):
3. ... puisque je le dois, je le peux; ce passage du tu dois au tu peux est même le nerf de toute l'éthique kantienne. Mais qu'est-ce qui m'affirme qu'il en est ainsi? Pour Kant c'est évidemment moi-même, en tant que je participe à la raison. Il y a là un fait absolu, quelque chose qui est lié à ma qualité d'être rationnel...
G. MARCEL, Journal, 1919, p. 210.
[P. méton.] Les défauts de l'éducation qu'il donnait étaient les défauts même de son esprit. Il était trop peu rationnel, trop peu scientifique (RENAN, Souv. enf., 1883, p. 180).
Empl. subst.
Personne qui raisonne avec justesse, se laisse guider par la raison. [La couleur] abominée par les rationnels, qui ne l'admettent que comme un enjolivement, elle fait les délices des sensibles et leur ouvre l'univers magique de la peinture (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 206).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Le rationnel et l'irrationnel; le rationnel et le surnaturel. Le rationnel, en mathématiques comme ailleurs, se retrempe périodiquement dans l'empirique pour acquérir des forces qu'il ne saurait trouver en lui-même (Gds cour. pensée math., 1948, p. 194). [La classification] demeure toujours un des rares moyens dont dispose l'esprit pour traduire dans le langage du rationnel, le seul admis par la science, un réel essentiellement fugace et bien souvent illogique (Hist. sc., 1957, p. 1504).
P. méton. Commode, pratique, fonctionnel. Aménagement rationnel. Dès 1816, l'Italien Léopold Della Santa note dans un écrit les données nouvelles du programme des bibliothèques et (...) il fixe sa conception d'une division rationnelle du bâtiment en trois parties: magasin de livres, salle de lecture, locaux administratifs (Civilis. écr., 1939, p. 50-10).
b) Qui est fondé sur une analyse, une méthode, des données scientifiques. Le jour où, instruit enfin, il [le paysan] se déciderait à une culture rationnelle et scientifique, la production doublerait (ZOLA, Terre, 1887, p. 151). L'abaissement des coûts pour des biens de production donnés ou avec l'aide de biens de production nouveaux est une fonction de toute économie rationnelle, en quelque système que ce soit (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 611).
B. — MATHÉMATIQUES
Fraction rationnelle. Fraction comportant deux polynômes. Séries de fractions rationnelles. Le cas des fractions rationnelles à termes entrelacés dont les zéros et les pôles sont réels et entrecroisés a des propriétés voisines de celles de la fonction homographique (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 52).
Nombre rationnel. Nombre entier ou fractionnaire. Soit l'ensemble E des nombres rationnels. Cet ensemble forme un « corps »; c'est-à-dire que si l'on combine deux éléments de cet ensemble par addition, soustraction, multiplication, division, le résultat de l'opération est encore un élément de l'ensemble (sauf si le diviseur est zéro) (Gds cour. pensée math., 1948, p. 186).
Entier rationnel. La notion de divisibilité était restée propre aux entiers rationnels jusqu'au milieu du XVIIIe siècle (BOURBAKI, Hist. math., 1960, p. 117).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1re moit. du XIIe s. ratïonel « doué de raison (en parlant de l'âme) » (Psautier Oxford, p. 258, 30 ds T.-L.); b) 1546 rational « qui emploie le raisonnement (en parlant d'un homme) » (RABELAIS, Tiers Livre, éd. M. A. Screech, ch. 13, p. 100, 45); 1555 medecine rationale (p. oppos. à médecine empirique) (VADÉ, Les anciens et renommés auteurs de la méd., trad., p. 930); 1575 rationel « qui n'est pas empirique et travaille par le raisonnement (en parlant d'un médecin) » (PARÉ, Introduction à la chirurgie, chap. 3 ds Œuvres, éd. J.-F. Malgaigne, t. 1, p. 31); 2. math. 1549 proportion rationnelle (J. PELETIER, L'Arithmetique, f ° 60 v ° ds QUEM. DDL t. 4); 1691 nombre rationnel (OZANAM, p. 25); 3. 1671 horison rationel (J. ROHAULT, Traité de phys., t. 2, p. 49); 4. a) 1691 « qui est déduit par le raisonnement et n'a rien d'empirique » (OZANAM); b) 1764 « que l'on ne conçoit que par l'entendement » (BONNET, Contemplation nat., t. 1, p. 230); c) 1835 méthode rationnelle, procédé rationnel (Ac.); d) 1836 « conforme à la raison » (MUSSET, Lettres Dupuis Cotonet, p. 665). Empr. au lat. rationalis « doué de raison, où l'on emploie le raisonnement, fondé sur le raisonnement », dér. de ratio « raison ». Fréq. abs. littér.:956. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 747, b) 1 190; XXe s.: a) 968, b) 2 207. Bbg. GOHIN 1903, p. 324.

rationnel, elle [ʀasjɔnɛl; ʀɑsjɔnɛl] adj. et n. m.
ÉTYM. 1120, « raisonnable, doué de raison » (âme); du lat. rationalis.
———
I Raison, I.
1 (XIIIe). Qui appartient à la raison, relève de la raison (I.).Activité rationnelle : la raison raisonnante, le raisonnement. Raison (I., A., 1.). || La pensée rationnelle. || Logique (cit. 6) rationnelle et logique des sentiments. Raison (I., A., 2., c). || Donner des motivations rationnelles à ses actes ( Rationaliser). || Attitudes rationnelles et attitudes passionnelles.
Spécialt. || Connaissance rationnelle et connaissance révélée ( Raison, I., A., 5.).
Qui provient de la raison (I., A., 6.) et non de l'expérience. || L'idée (cit. 10) de nombre est rationnelle. || Nécessité (cit. 9) empirique et nécessité rationnelle. || Philosophie (cit. 4) rationnelle et philosophie expérimentale.(XVIIIe). || Mécanique (cit. 7) rationnelle : ensemble des questions de mécanique qui sont étudiées d'une manière déductive, mathématique.Spécialt. || Horizon rationnel (par oppos. à horizon sensible).
2 (1836). Qui est conforme à la raison (I., A., 2.), au bon sens. Raisonnable, sensé; judicieux, juste (→ Bêtement, cit. 1, Musset). || Organisation rationnelle. Rationalisation. || Méthode rationnelle. || Ce qu'il dit est tout à fait rationnel, rationnel et cohérent.Qui raisonne avec justesse. || Esprit rationnel. Cartésien, logique.
1 (…) toutes sortes d'objections fort rationnelles sans doute, mais parfaitement inutiles et quelquefois dangereuses.
France, le Crime de S. Bonnard, IV, Œ., t. II, p. 393.
2 Le jour où, instruit enfin, il se déciderait à une culture rationnelle et scientifique, la production doublerait.
Zola, la Terre, II, V.
3 N. m. Ce qui est conforme à la raison (→ Instinct, cit. 33). || Le réel et le rationnel (→ Entièrement, cit. 3).
3 (…) j'ai peint les efforts d'un esprit élevé pour concilier le rationnel et le révélé.
G. Duhamel, Biographie de mes fantômes, XI.
———
II (1549). Raison III., 3. Math. || Nombre rationnel, qui peut être mis sous la forme d'un rapport entre deux nombres entiers. || L'ensemble des nombres rationnels est un corps, noté Q; il est inclus dans le corps des nombres réels. || Les nombres rationnels et les nombres incommensurables forment les nombres réels. || Quantités rationnelles.Alg. || Expression rationnelle, équation rationnelle (ne comprenant pas de radicaux).
CONTR. Antirationnel, empirique, irrationnel, passionné; contingent. — Anarchique, déraisonnable.
DÉR. Rationnellement.
COMP. Antirationnel.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rationnel — rationnel, elle (ra sio nel, nè l ; en vers, de quatre syllabes) adj. 1°   Terme didactique. Que l on ne conçoit que par l entendement. •   Plus les parties rationnelles de la philosophie s aideront de la physique, et plus elles se… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • rationnel — Rationnel, [rationnel]le. adj. Terme de Mathematique qui se dit de toute quantité qui se peut exprimer par nombre. Le nombre de six est la racine rationnelle quarrée de trente six …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Rationnel — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Rationnel », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) L’adjectif rationnel dérive du nom raison.… …   Wikipédia en Français

  • RATIONNEL — ELLE. adj. T. didactique. Il se dit De ce que l on ne conçoit que par l entendement. Les abstractions ont, dans notre esprit, une sorte d existence rationnelle.   En Géogr. astronomique, Horizon rationnel, Celui qui coupe le ciel et la terre en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Rationnel —    см. Рациональное …   Философский словарь Спонвиля

  • Rationnel De Gauss — En mathématiques, un rationnel de Gauss est un nombre complexe dont les parties réelle et imaginaire sont des nombres rationnels. L ensemble des rationnels de Gauss, muni de l addition et de la multiplication usuelles des nombres complexes, est… …   Wikipédia en Français

  • Rationnel de gauss — En mathématiques, un rationnel de Gauss est un nombre complexe dont les parties réelle et imaginaire sont des nombres rationnels. L ensemble des rationnels de Gauss, muni de l addition et de la multiplication usuelles des nombres complexes, est… …   Wikipédia en Français

  • RATIONNEL, ELLE — adj. T. didactique Il se dit de Ce que l’on ne conçoit que par l’entendement. Les abstractions ont, dans notre esprit, une sorte d’existence rationnelle. En termes de Géographie astronomique, Horizon rationnel, Plan de l’horizon, rapporté au… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Rationnel de Gauss — En mathématiques, un rationnel de Gauss est un nombre complexe dont les parties réelle et imaginaire sont des nombres rationnels. L ensemble des rationnels de Gauss, muni de l addition et de la multiplication usuelles des nombres complexes, est… …   Wikipédia en Français

  • Langage rationnel — Les langages rationnels ou langages réguliers ou encore langages reconnaissables peuvent être décrits de plusieurs façons équivalentes: ce sont les langages décrits par les expressions régulières ou rationnelles,d où le nom de langages réguliers; …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.